Quiconque est incapable de vivre dans la société des hommes ou n’en éprouve nullement le besoin est une bête ou un dieu.

Dilophosaure (Spitter) Horizon Original série Jurassic Park
26 août, 2007, 18:45
Classé dans : Maquette et kits résine

figurinehorizondilophosaurespitter01.jpg figurinehorizondilophosaurespitter02.jpg

Il s’agit de la reproduction au 1/6ème du célèbre dinosaure cracheur vu dans le film Jurassic Park. Les reproductions de la série Jurassic Park de la marque Horizon sont d’ailleurs les répliques exactes des moules originaux ayant servis pour les films de Spielberg et originellement crées dans les studios de Stan Winston. Horizon Original produisit dans les années 90 et dans la même collection le brachiosaure, le Tyrannosaure et le vélociraptor.

figurinehorizonbrachiosaure01.jpg figurinehorizontrex01.jpg figurinehorizonvelociraptor01.jpg

Notre maquette comporte 23 pièces différentes qu’il faut d’abord débarrasser de l’excédent de plastique résultant du moulage. Le plastique se découpe très bien quand il est chauffé, un bon cutter et un chauffage seront donc ici nécessaires.

prparation.jpg

 

La maquette a subi les changements de température lors de sa période de stockage et certaines parties sont déformées : elles ne correspondent plus entre elles, notamment la grosse partie constituant le corps du dinosaure qui était tout écrasée. Ainsi il faut chauffer ces parties pour les rendre malléables. Je déforme donc les pièces pour les faire correspondre et les plonge dans un bain d’eau froide ce qui fige le plastique avec la bonne forme. Lorsque je suis satisfait du résultat il est temps de passer au collage.

Avec une colle spéciale plastique je commence par fixer les plus petites pièces comme les phalanges+griffes, les chevilles, les mains etc. Le dinosaure étant nu il n’y aura que différentes teintes de peau à peindre, je peux donc assembler les pièces sans les avoir déjà peintes.

Exception faite de la bouche (le crâne est fait de 4 parties) qui n’est plus accessible au pinceau après collage, il faudra donc peindre la langue, la gorge ainsi que le palais et les dents avant d’assembler la tête au cou.

Mais avant de passer à la peinture il y a plus important à penser : il reste des espaces vides entre les pièces qu’il faut combler. La résine époxy vient à la rescousse et je prépare de longs et fins boudins de patte. Un doigt sec pour les saisir, un doigt humidifié pour les appliquer le long des « rifts », je les façonne du bout du doigt ou avec des outils de sculptage humidifiés eux aussi (la résine agrippe tout ce qui est sec). /!\ Attention la résine est toxique et durcit définitivement 4 heures après le mélange de ses 2 composants. Il faut donc la travailler avec précaution dans l’intervalle : se laver les mains, laver ses outils et utiliser un masque pour ne pas inhaler les particules s’il y a ponçage.

largeurnonpeint.jpg

La peau du brachiosaure était presque uniquement parcourue de rides alors qu’ici le dinosaure est complètement grêlée et arbore moultes pustules et même des petits ergots le long du dos. Pour recréer cette texture particulière sur le mastic j’utilise un critérium dont j’ai retiré la mine et j’applique la pointe (humidifiée) à intervalles irréguliers. Je recréé ainsi les sortes de pustules. Avec un cutter ou tout autre outil de sculptage je réalise les rides et les plis qui étaient interrompus par la résine époxy lissée. Enfin sur le dos je plaque de minuscules boulettes de résine pour simuler les ergots.

 

collageresin.jpg collageresin2.jpg

Sur la fin du cou, le plastique est lisse et c’est ici que viendront se placer les 2 parties qui composent la collerette du dilophosaure. L’imposante collerette sera peinte séparément et collée en dernier car la maquette deviendrait difficile à manipuler dès qu’elle est en place. J’applique donc une gomme de réserve (ou drawing gum) sur les parties qui seront en contact, histoire de pouvoir peindre la sous couche d’abord et la peau ensuite sans avoir à trop faire attention aux débordements de peinture sur cette partie.

Maintenant, il est temps de passer à la peinture.

Première étape : sous coucher la maquette. Pour cela j’utilise du gris que je répartis généreusement sur toute la maquette, la peinture acrylique couvre bien le plastique et une seule couche sera nécessaire.

Deuxième étape je peins le dessus de la bestiole en vert et le dessous (le ventre, les parties basses du cou et de la queue comprises) couleur peau bronzée. A partir de là je vais utiliser mes encres aquarelles, une brune, l’autre bleue, et passer autant de couche que nécessaire pour avoir une teinte profonde. J’utilise ces encres car elles pénètrent facilement au creux des rides et des plis de la peau. L’inconvénient c’est que le temps de séchage est important et qu’elles réagissent à l’eau. Il faudra donc au final passer une couche de vernis mat sur toute la surface du dinosaure histoire de ne pas avoir les mains sales après avoir manipulé la bête.

finifesses.jpg

Comme sur l’illustration de la boîte je peins une sorte de traînée jaune le long du dinosaure, au dessus de laquelle la peau du dilophosaure sera plus foncée. La partie supérieure reçoit encore deux couches de lavis bleu et j’obtiens une jolie teinte verte foncée.

finiprofilpatte.jpg

La collerette est peinte couleur peau bronzée, brossée de jaune et blanc, je rajoute aussi quelques tâches de rouge. Même chose pour les deux membranes de peau sur la gueule de l’animal. C’est à ce moment que je choisis de fixer la collerette au cou, j’utilise de la super glue ici car les parties en contact sont réduites et surtout parce que la colle spéciale plastique n’a pas tenu le coup lors du premier essai raté. Pour combler les trous j’utilise ma précieuse alliée : la résine époxy.

Pour terminer je peins les yeux en jaune avec un trait noir pour figurer les pupilles et un point de blanc dans un coin pour donner de la profondeur au regard. Enfin je peins les griffes acérées du dinosaure en noir. La peinture du dinosaure est terminée, je passe un vernis mat sur toute sa surface et un vernis brillant pour l’intérieur de la bouche histoire de figurer la salive.

Voilà c’est fini, place aux photos !

finiderrieretete1.jpg finiprofiltte.jpg finiprofiltotal1.jpg

 

faceproche.jpg faceensemble.jpg


8 commentaires
Laisser un commentaire

  1. pitouwh

    Très jolie maquette, comme toujours, mais une question me tarabuste cependant : la collerette du dilophausaure ne serait-elle pas à l’origine de la fraise du roi Henri 2 ? Avec l’évolution et tout ça ?

    Dernière publication sur The Geek Show : Critique ciné : Dora et la cité perdue

  2. mabataille

    L’évolution n’existe pas Pitou tu devrais le savoir…
    Henri 2 a cotoyé les dinosaures, comme tous les hommes d’ailleurs, avant la révolution industrielle de 1850 et sa pollution lourde qui les fit fuir au groënland où ils coulent dorénavant des jours heureux, dérangés de temps à autre uniquement par Nicolas Hulot, Al Gore et Richard Bronson qui sont des habitués du coin.
    Cordialement,
    Mabataille

  3. Elbaz

    où peut-on acheter ces maquettes de dinosaures ?

  4. mabataille

    Bonjour à toi aussi,
    -> sur le net, site de ventes aux enchères, presque exclusivement à des adresses américaines.

  5. leeloofrommilly

    whhaou!

  6. Skullkid77

    Les « pustules » sont des écailles lol -_-°
    Je peut te dire que c’est un peu rater :
    La trainée jaune est en faite blanc immaculé
    le dessous du cou est rouge pale
    Les dents sont jaunatre
    La langue est viollette
    je ne suis pas sur que le dessous du dilo de Jp soit bronzer comme ça…

    tu aurais du te fier au film (en mettant sur pause dans certainnes scènes) plutot qu’a la boite en fait…

    Par contre le verni est une très bonne idée qui rend les écailles bien plus véritable!

    Pour finir j’aimerai savoir si elles sont encore dispo (généralement les trucs comme ça ca part très vite sur le net)

  7. mabataille

    J’ai choisi de peindre ma maquette à ma façon, en m’inspirant de l’illustration de la boîte. J’avais bien essayé de faire exactement pareil mais je n’ai pas autant de talent que ça. De là à dire que c’est raté je trouve que tu vas un peu vite en besogne ;)
    Et puis qui connaît la couleur des dinosaures ? Toi ? Spielberg ? Rika Zaraï ?
    Pour leur disponibilité, il suffit de suivre les enchères sur la bay

  8. Beowulf

    Ca fais du bien de rencontrer un vrai fan de Jp ;)

    Quand j’etais petit j’avais eu également des maquettes Jp, trex et dilo.
    Mais comme à l’époque je savais pas vraiment peindre…



Laisser un commentaire

Videooo |
Les Carnets de Diogene |
kungfu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNICOM 122.800
| brendalablog
| tranches de vie