Quiconque est incapable de vivre dans la société des hommes ou n’en éprouve nullement le besoin est une bête ou un dieu.

Le Monde Inverti de Christopher Priest
1 août, 2008, 10:41
Classé dans : Lecture

Le Monde Inverti de Christopher Priest

le monde inverti

Editions Gallimard, collection Folio SF – Imprimé en 2007 – 388 pages – ISBN 978-2-07-042149-7 – Edition originale : The Inverted World, paru en 1974 chez Simon & Schuster Inc

Considéré comme l’un des écrivains les plus originaux de la littérature contemporaine, Christopher Priest a reçu le prix de la British Science Fiction Association pour Les extrêmes et le World Fantasy Award pour Le Prestige, tous deux parus dans la collection « Lunes d’encre » aux éditions Denoël.

Helward Mann est l’un des habitants de la cité Terre, une mégalopole progressant sur le sol inconnu d’une planète effrayante. Il ne sait rien de l’extérieur et doit maintenant jurer qu’il ne révélera jamais ce qu’il y découvrira. Mais le long des rails qui mènent à l’optimum, Helward découvrira un monde dominé par le chaos et la barbarie, des paysages déformés, éclairés par l’hyperbole du soleil.

Tout est dit ou presque dans ce quatrième de couverture. Chaque mot résume quantité de découvertes étonnantes dans cet ouvrage de science fiction passionnant. Une fois lancé dans l’aventure au côté du jeune Helward Mann, apprenti de la guilde des Futurs, vous ne pourrez plus vous détacher de cette fuite en avant invraisemblable. Guidée par les rails sans cesse déplacés, la ville avance mordicus, envers et contre tout : les autochtones (les Tooks) qui ont de bonnes raison de vouloir la destruction de la ville Terre, les obstacles naturels, surnaturels, et même un mouvement schismatique au sein de la cité mobile.

Mais les Navigateurs entendent bien ne pas éloigner la Terre de l’optimum, cela fait deux cent ans, pardon, onze mille kilomètres que cela dur et, quoi qu’il en coûte, il ne faudra jamais s’en éloigner, sinon ce sera la fin pour tous.

C’est le récit d’une vie, celle d’Helward Mann, tout juste sorti de la crèche de la ville Terre, que vous suivrez. Avec lui vous apprendrez à connaître ce monde étrange ou chaque kilomètre compte : ceux du passé parcourus par les anciens, ceux du futur topographiés consciencieusement, et ceux qui séparent la ville de l’optimum.


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Videooo |
Les Carnets de Diogene |
kungfu |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNICOM 122.800
| brendalablog
| tranches de vie